Dernières Actualités

Tout ce qu’il faut savoir sur le cancer de la prostate


Les symptômes du cancer de la prostate sont parfois difficiles à reconnaître. Et pourtant, plus de 70 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France. Bien sûr, il existe des traitements conventionnels permettant de détruire les tumeurs cancéreuses. Il parait que l’approche Beljanski est aussi une option envisageable. Le point dans cette page.

Le cancer de la prostate : quels sont les symptômes  ?


Environ 382 000 nouveaux cas de cancer ont été détectés en France métropolitaine l’année dernière. En 2018, le nombre de décès par cancer était estimé à 89 600 chez les hommes, contre 67 800 chez les femmes. Donc, la population masculine française est la plus touchée par ce fléau. La bonne nouvelle, c’est que les survivants du cancer de la prostate sont encore nombreux. Il s’agit plus précisément des personnes ayant subi un diagnostic précoce de cancer. Il convient de souligner que le développement de cette tumeur maligne peut être long. De ce fait, les symptômes tardent parfois à apparaître. Mais ce n’est pas toujours le cas.

En général, l’évolution du cancer de la prostate est lente. Et les premiers symptômes de la tumeur sont difficilement reconnaissables à cause de leur similarité avec ceux d’autres maladies. L’hypertrophie bénigne de la prostate peut se manifester à partir de l’âge de la cinquantaine. Si ce trouble n’est pas traité à temps, il peut passer au stade supérieur métastatique. Les problèmes de miction et le sang dans les urines sont les symptômes les plus classiques du cancer de la prostate. Il en va de même pour les douleurs dans les os, notamment au niveau des hanches ou au bas du dos. Il y a aussi le dysfonctionnement érectile qui touche généralement les personnes obèses.

Est-il possible d’optimiser le traitement du cancer de la prostate avec l’approche Beljanski  ?


Une personne qui présente des difficultés urinaires doit se faire diagnostiquer au plus vite. S’il s’agit d’une tumeur bénigne, ses chances de survie sont élevées. Dans le cas contraire, il devra suivre un traitement conventionnel sans plus tarder. Comme on le sait déjà, le cancer de la prostate ne montre aucun symptôme au stade initial, raison pour laquelle il est conseillé de faire un diagnostic précoce. Au cas où les résultats de l’évaluation sont positifs, il ne faut pas paniquer. Il existe en effet des traitements conventionnels permettant de combattre ce type de cancer. Il s’agit plus précisément de la chimiothérapie, de la radiothérapie et de l’hormonothérapie.

La prise d’extraits naturels de Beljanski, comme le Pao Pereira et le Rauwolfia Vomitoria, est envisageable pour neutraliser la tumeur prostatique. Mais il est important de respecter les doses prescrites par un médecin formé à l’approche Beljanski. Il parait que les extraits naturels, développés par le professeur Mirko Beljanski, permettent d’atténuer les effets secondaires des traitements conventionnels. Aussi, ils s’avèrent indispensables pour préserver l’immunité du patient. Il convient de préciser que le Ginkgo Biloba est l’un des extraits naturels de Beljanski. Ce dernier permet de réduire l’apparition de fibroses radiques causée par la radiothérapie. Il existe différents stades de développement du cancer prostate symptômes. Le T3 et le T4 sont les stades avancés de cette tumeur.

Aucun commentaire